L'attaquant du Standard avait été exclu lors de la 3e journée du championnat de Belgique le 13 août à Saint-Trond pour un coup de pied donné à un Trudonnaire dans les arrêts de jeu. La décision de l'arbitre était intervenue après recours à l'assistance video (VAR). Avant même de connaître la décision de la Commission des litiges, le club liégeois avait annoncé lundi sa décision de se tourner vers le Bureau d'Arbitrage de l'Union belge. "Notre club n'a toujours pas pu avoir accès aux images ayant entraîné l'exclusion ni à la réglementation régissant le recours à l'assistance vidéo. La Commission des Litiges n'ayant pas tous les éléments lui permettant de se prononcer, notre club a décidé d'interpeller le Bureau d'Arbitrage par rapport à cette action de jeu afin que ce dernier puisse éclaircir lui-même certaines zones d'ombre", avait indiqué le Standard. Le Standard estime en effet que les droits de la défense ne sont pas respectés parce que les images utilisées par la VAR n'ont pas été envoyées au club et que selon le Standard, le protocole de la VAR n'est pas non plus consultable dans son entièreté. Seul un résumé est disponible. Dans l'état actuel du dossier, Orlando Sa est suspendu pour les rencontres au Club Bruges dimanche, face à Charleroi le 10 septembre et à Eupen le 16 septembre. (Belga)

L'attaquant du Standard avait été exclu lors de la 3e journée du championnat de Belgique le 13 août à Saint-Trond pour un coup de pied donné à un Trudonnaire dans les arrêts de jeu. La décision de l'arbitre était intervenue après recours à l'assistance video (VAR). Avant même de connaître la décision de la Commission des litiges, le club liégeois avait annoncé lundi sa décision de se tourner vers le Bureau d'Arbitrage de l'Union belge. "Notre club n'a toujours pas pu avoir accès aux images ayant entraîné l'exclusion ni à la réglementation régissant le recours à l'assistance vidéo. La Commission des Litiges n'ayant pas tous les éléments lui permettant de se prononcer, notre club a décidé d'interpeller le Bureau d'Arbitrage par rapport à cette action de jeu afin que ce dernier puisse éclaircir lui-même certaines zones d'ombre", avait indiqué le Standard. Le Standard estime en effet que les droits de la défense ne sont pas respectés parce que les images utilisées par la VAR n'ont pas été envoyées au club et que selon le Standard, le protocole de la VAR n'est pas non plus consultable dans son entièreté. Seul un résumé est disponible. Dans l'état actuel du dossier, Orlando Sa est suspendu pour les rencontres au Club Bruges dimanche, face à Charleroi le 10 septembre et à Eupen le 16 septembre. (Belga)