Le maestro de 40 ans, qui succède au Suisse Philippe Jordan, prendra ses fonctions en août pour un mandat de six ans. Il continuera d'occuper le poste de directeur de l'Orchestre philharmonique de Los Angeles, qu'il dirige depuis 2009. Le directeur de l'Opéra de Paris Alexander Neef a salué "un chef aussi accompli et emblématique" et l'a qualifié de "l'un des plus talentueux et prestigieux chefs au monde", lors d'une conférence de presse transmise via Zoom depuis le Palais Garnier. Gustavo Dudamel s'est dit "très touché et reconnaissant" par cette nomination au sein de "cette maison magnifique", affirmant n'avoir pas "hésité un instant à dire oui". "Après une année difficile, je ressens une profonde responsabilité envers notre forme d'art", a-t-il précisé, en référence à la crise sanitaire. Le maestro souhaite que l'Opéra devienne "une plateforme pour l'avenir" pour que "tout le monde se sente représenté" par cette maison. "L'accès à la musique va faire partie intégrante" de son projet, a-t-il assuré. Il a également dit vouloir collaborer de près avec le Ballet de l'Opéra, annonçant d'ores et déjà une création de danse sur une musique du compositeur Thomas Adès. Interrogé sur le salaire du nouveau directeur musical --Dudamel est l'un des chefs d'orchestre les mieux payés au monde--, Alexander Neef a répondu qu'il serait "inhabituel de le révéler". "Nous investissons dans notre avenir qui dépend plus que tout sur le fait d'enthousiasmer le public", a-t-il précisé à l'AFP. Il a également répondu à des remarques dans la presse sur l'opportunité de la double fonction de Dudamel à Paris et Los Angeles: "Ces engagements sont complémentaires, ils ne sont en rien inhabituels", a-t-il dit à l'AFP, citant l'exemple d'autres chefs. "En termes de disponibilité, ça ne l'éloigne pas de nous et l'orchestre ne s'attend pas qu'il soit là les 12 mois pour tout diriger". Né à Barquisimeto, dans l'ouest du Venezuela, le 26 janvier 1981, ce fils d'un tromboniste et d'une professeure de chant est un pur produit et un des plus illustres représentants de "El Sistema", le Système national d'orchestres pour la jeunesse du Venezuela, célèbre projet d'éducation populaire à la musique classique fondé en 1975. (Belga)

Le maestro de 40 ans, qui succède au Suisse Philippe Jordan, prendra ses fonctions en août pour un mandat de six ans. Il continuera d'occuper le poste de directeur de l'Orchestre philharmonique de Los Angeles, qu'il dirige depuis 2009. Le directeur de l'Opéra de Paris Alexander Neef a salué "un chef aussi accompli et emblématique" et l'a qualifié de "l'un des plus talentueux et prestigieux chefs au monde", lors d'une conférence de presse transmise via Zoom depuis le Palais Garnier. Gustavo Dudamel s'est dit "très touché et reconnaissant" par cette nomination au sein de "cette maison magnifique", affirmant n'avoir pas "hésité un instant à dire oui". "Après une année difficile, je ressens une profonde responsabilité envers notre forme d'art", a-t-il précisé, en référence à la crise sanitaire. Le maestro souhaite que l'Opéra devienne "une plateforme pour l'avenir" pour que "tout le monde se sente représenté" par cette maison. "L'accès à la musique va faire partie intégrante" de son projet, a-t-il assuré. Il a également dit vouloir collaborer de près avec le Ballet de l'Opéra, annonçant d'ores et déjà une création de danse sur une musique du compositeur Thomas Adès. Interrogé sur le salaire du nouveau directeur musical --Dudamel est l'un des chefs d'orchestre les mieux payés au monde--, Alexander Neef a répondu qu'il serait "inhabituel de le révéler". "Nous investissons dans notre avenir qui dépend plus que tout sur le fait d'enthousiasmer le public", a-t-il précisé à l'AFP. Il a également répondu à des remarques dans la presse sur l'opportunité de la double fonction de Dudamel à Paris et Los Angeles: "Ces engagements sont complémentaires, ils ne sont en rien inhabituels", a-t-il dit à l'AFP, citant l'exemple d'autres chefs. "En termes de disponibilité, ça ne l'éloigne pas de nous et l'orchestre ne s'attend pas qu'il soit là les 12 mois pour tout diriger". Né à Barquisimeto, dans l'ouest du Venezuela, le 26 janvier 1981, ce fils d'un tromboniste et d'une professeure de chant est un pur produit et un des plus illustres représentants de "El Sistema", le Système national d'orchestres pour la jeunesse du Venezuela, célèbre projet d'éducation populaire à la musique classique fondé en 1975. (Belga)