L'actuelle majorité sort affaiblie des élections avec la perte d'un siège pour le Partei für Freiheit und Fortschritt (PFF, parti pour la liberté et le progrès, affilié au MR) qui n'en compte plus que quatre. "Avec 13 sièges sur 25, on dispose toujours d'une majorité. Et comme nous l'avions indiqué, si le résultat des urnes le permettaient, nous voulions entamer des discussions avec ces partenaires privilégiés en vue de la reconduire", a expliqué M. Paasch. Le ministre-président germanophone s'est aussi dit très satisfait par les résultats de sa formation politique, le ProDG (Pro deutschsprachige Gemeinschaft) et son score personnel. "C'est la première fois depuis plus de 30 ans que le CSP n'est pas la première force politique en Communauté germanophone. Par ailleurs, j'ai très content de mon score personnel puisque j'ai obtenu 4.947 voix de préférence. C'est une belle marque de soutien", a commenté M. Paasch. (Belga)