Bruxelles était placée en alerte terroriste de niveau 4 le dimanche 22 novembre, un peu plus d'une semaine après les attentats de Paris. Dix-neuf perquisitions avaient été menées et plusieurs personnes avaient été arrêtées. "Après coup, on s'est rendu compte qu'on est passé par le chas de l'aiguille", commente Jan Jambon. "Ce soir-là, il y avait des informations très concrètes selon lesquelles un attentat serait commis avant minuit."

Les perquisitions étaient prévues pour plus tard, mais vu la menace imminente, les services de sécurité sont entrés en action.

"Faroek" donne la parole à différents acteurs, comme aussi le ministre de la Justice Koen Geens, la commissaire générale Catherine De Bolle et les patrons de l'OCAM et du centre de crise. L'émission complète de "Faroek" sera diffusé mercredi à 22h50.