Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) avait déjà formulé ce souhait en mai dernier mais il fallait d'abord examiner si la procédure pouvait se faire en tout sécurité, principalement pour éviter l'usurpation d'identité.

"A la fin de l'année, un projet pilote débutera en collaboration avec la ville d'Anvers", a confirmé Olivier Van Raemdonck, le porte-parole du ministre. "Début de l'année prochaine, nous élargirons le test aux autres communes. Et en milieu d'année, après évaluation, nous proposerons le service à toutes les communes belges."

Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) avait déjà formulé ce souhait en mai dernier mais il fallait d'abord examiner si la procédure pouvait se faire en tout sécurité, principalement pour éviter l'usurpation d'identité. "A la fin de l'année, un projet pilote débutera en collaboration avec la ville d'Anvers", a confirmé Olivier Van Raemdonck, le porte-parole du ministre. "Début de l'année prochaine, nous élargirons le test aux autres communes. Et en milieu d'année, après évaluation, nous proposerons le service à toutes les communes belges."