"Quand la volonté politique est là, que les problèmes sont si vastes qu'on estime que le confédéralisme peut être la solution, alors on va adapter la Constitution plus tard, mais on va déjà résoudre les problèmes", a commenté mardi Jan Jambon, interrogé sur La Première (RTBF). Jan Jambon tire exemple de l'histoire et notamment des réformes du droit de vote, en particulier l'octroi du droit de vote aux femmes, qui fut appliqué avant que la Constitution soit adaptée en ce sens. Dans une réaction sur Twitter, la cheffe de groupe cdH à la Chambre Catherine Fonck a dénoncé l'ambition de la N-VA "prête à tout pour mettre fin à la Belgique, y compris violer la Constitution et sortir du cadre légal". (Belga)

"Quand la volonté politique est là, que les problèmes sont si vastes qu'on estime que le confédéralisme peut être la solution, alors on va adapter la Constitution plus tard, mais on va déjà résoudre les problèmes", a commenté mardi Jan Jambon, interrogé sur La Première (RTBF). Jan Jambon tire exemple de l'histoire et notamment des réformes du droit de vote, en particulier l'octroi du droit de vote aux femmes, qui fut appliqué avant que la Constitution soit adaptée en ce sens. Dans une réaction sur Twitter, la cheffe de groupe cdH à la Chambre Catherine Fonck a dénoncé l'ambition de la N-VA "prête à tout pour mettre fin à la Belgique, y compris violer la Constitution et sortir du cadre légal". (Belga)