"Que les gens descendent dans la rue pour réclamer une politique plus ambitieuse en matière climatique, c'est une bonne chose. Mais que les syndicats reconnaissent cette manifestation comme une grève au détriment des entreprises, c'est incompréhensible", a affirmé l'Unizo. "Inciter les travailleurs à ne pas se rendre au travail en leur offrant une indemnité de grève, c'est injuste et contre-productif. Nous avons besoin de toutes les forces vives pour travailler concrètement à la transition climatique", a ajouté l'association. La Centrale générale de la FGTB, l'une des principales composantes du syndicat socialiste, a annoncé qu'elle couvrirait ses affiliés qui se mettront en grève ce vendredi. La FGTB fédérale soutient l'action mais n'a, elle, pas introduit de préavis. L'Unizo se dit néanmoins consciente des efforts à fournir pour engager la transition climatique. L'an dernier, l'organisation avait lancé une série d'initiatives et d'objectifs à atteindre auprès de ses membres et interpeller les autorités sur les mesures qu'elle jugeait nécessaires à mettre en oeuvre. (Belga)