"Je ne comprendrais en aucun cas que le PS poursuive une négociation visant à conclure un accord avec la N-VA. C'est comme ça que l'on dégoûte les électeurs, en faisant le contraire de ce qu'on a annoncé", dit Olivier Maingain. Maxime Prévot avait appelé le week-end dernier le PS et la N-VA à entrer en négociations.

"Il faut avoir l'audace d'isoler la N-VA, un parti qui a discuté tout l'été avec le Vlaams Belang, prouvant que les visions étaient proches, notamment sur la migration, l'identité. Il y a une porosité des idées les plus extrêmes. (...) J'ajoute la détestable expérience sous le gouvernement Michel. Voyez les tweets de Francken qui félicitait Salvini à tous les coups. La N-VA au gouvernement, ce sera un poison."

"Il y a une impossibilité totale d'un accord avec ce parti, sur tous les plans, les sujets de société, la migration, la fiscalité, le rôle de l'Etat, l'Europe... Donc, je peux comprendre qu'il y ait un temps de mise en scène, c'est toujours comme ça, où il faut montrer que l'on ne ferme pas la porte directement. Mais après cela, il y a une seule réponse lucide.