En raison d'une panne de courant dans le stade Den Dreef, le choc de la Proximus League entre OHL et l'Union a été arrêté après 54 minutes vendredi soir. Après quatre interruptions, pour arriver à l'attente maximale de 30 minutes, l'arbitre Vermeire a renvoyé définitivement les deux équipes au vestiaire. Les deux clubs ont été convoqués pour le mardi 12 novembre devant la Commission des litiges d'appel de l'Union belge de football. La décision ne tombera donc pas, en principe, avant la dernière journée de la première période, le 8 novembre. Certains ont proposé de reporter la dernière journée de la première période jusqu'à ce qu'une décision soit prise dans ce dossier, mais cela peut prendre des semaines et risque de perturber la suite du championnat. La Pro League a donc décidé de maintenir cette dernière journée à la date initialement prévue. OHL risque de perdre le match par forfait s'il s'avère que le club est responsable de la disparition de la lumière dans le stade. OHL a chargé le gestionnaire de réseau Fluvius d'enquêter sur les causes de la panne et est convaincu qu'elle est liée à une panne de courant survenue dans l'avenue Cardinal Mercier, la rue dans laquelle se trouve le stade. Dans ce cas, le match pourrait être rejoué ultérieurement. Le club louvaniste est à la lutte avec Virton pour le gain de la tranche. Leader avec 2 points d'avance OHL, Virton recevra son dauphin vendredi lors de la dernière journée de la première période. Le vainqueur de cette rencontre sera assuré de jouer la finale de Proximus League. En cas de match nul, il faudra attendre le verdict du dossier OHL-Union pour savoir qui empochera la tranche. (Belga)