"Les Etats-Unis n'approuvent pas cette attaque et ont clairement indiqué à la Turquie que cette opération est une mauvaise idée ", a déclaré Donald Trump dans un communiqué, notant qu'aucun soldat américain ne se trouvait dans la zone en question. "La Turquie s'est engagée à protéger les civils, à protéger les minorités, y compris les chrétiens, et éviter toute crise humanitaire - et nous allons les tenir à cet engagement", poursuit-il. "La Turquie est maintenant responsable de veiller à ce que tous les combattants de l'Etat islamique qui sont actuellement captifs restent en prison et à ce que l'Etat islamique ne se reconstitue en aucun cas", a déclaré le président. Lors d'une conversation téléphonique avec le président turc Recep Tayyip Erdogan dimanche, Donald Trump avait pourtant exprimé son soutien à cette opération, pour ensuite la nuancer après de vives critiques internes et internationales. (Belga)