L'Afsca a prélevé des échantillons dans plusieurs entreprises à la suite de la crise du fipronil. Au départ, 86 exploitations avaient ainsi été bloquées. Entre-temps, 65 d'entre elles ont rouvert. Vingt-et-un élevages restent actuellement fermés, dont 15 de poules pondeuses. Les entreprises au sein desquelles des ?ufs contaminés au fipronil ont été décelés peuvent reprendre leurs activités une fois que l'Afsca est certaine qu'elles ne posent plus de risques pour la chaîne alimentaire. "Les sociétés concernées doivent montrer par leurs propres contrôles que leurs nouveaux ?ufs ne présentent pas de trace de fipronil. L'Afsca se rend ensuite elle-même sur place pour relever elle-même des échantillons et les analyser. Si aucun indice de fipronil n'est détecté, l'entreprise peut redémarrer ses activités", explique l'agence. (Belga)

L'Afsca a prélevé des échantillons dans plusieurs entreprises à la suite de la crise du fipronil. Au départ, 86 exploitations avaient ainsi été bloquées. Entre-temps, 65 d'entre elles ont rouvert. Vingt-et-un élevages restent actuellement fermés, dont 15 de poules pondeuses. Les entreprises au sein desquelles des ?ufs contaminés au fipronil ont été décelés peuvent reprendre leurs activités une fois que l'Afsca est certaine qu'elles ne posent plus de risques pour la chaîne alimentaire. "Les sociétés concernées doivent montrer par leurs propres contrôles que leurs nouveaux ?ufs ne présentent pas de trace de fipronil. L'Afsca se rend ensuite elle-même sur place pour relever elle-même des échantillons et les analyser. Si aucun indice de fipronil n'est détecté, l'entreprise peut redémarrer ses activités", explique l'agence. (Belga)