Les avocats de Martin van de B. (31 ans) et Mathijs IJ. (24 ans) avaient sollicité un assouplissement de la mesure requise par le ministère public. Depuis leur arrestation le 10 août, les deux hommes ne peuvent s'entretenir qu'avec leur avocat. La chambre du conseil a examiné jeudi après-midi leur sollicitation. Le tribunal a jugé vendredi qu'il n'était pas nécessaire de suspendre la mesure. Les deux hommes sont soupçonnés d'avoir mis en danger la santé publique en livrant ou en appliquant de l'insecticide fipronil dans des élevages de poules pondeuses. Les avocats, frustrés, ne parviennent pas à obtenir, du ministère public, les résultats de l'enquête. "Mon client sait naturellement ce qu'on lui reproche, mais ignore sur quoi cela est basé." La chambre du conseil se prononcera la semaine prochaine sur la détention préventive des suspects. (Belga)

Les avocats de Martin van de B. (31 ans) et Mathijs IJ. (24 ans) avaient sollicité un assouplissement de la mesure requise par le ministère public. Depuis leur arrestation le 10 août, les deux hommes ne peuvent s'entretenir qu'avec leur avocat. La chambre du conseil a examiné jeudi après-midi leur sollicitation. Le tribunal a jugé vendredi qu'il n'était pas nécessaire de suspendre la mesure. Les deux hommes sont soupçonnés d'avoir mis en danger la santé publique en livrant ou en appliquant de l'insecticide fipronil dans des élevages de poules pondeuses. Les avocats, frustrés, ne parviennent pas à obtenir, du ministère public, les résultats de l'enquête. "Mon client sait naturellement ce qu'on lui reproche, mais ignore sur quoi cela est basé." La chambre du conseil se prononcera la semaine prochaine sur la détention préventive des suspects. (Belga)