"Il nous reste quatre jours de stocks de nourriture en comptant aujourd'hui" a indiqué vendredi matin une porte-parole de MSF à bord. "Après ça il faudra bricoler avec ce qu'il nous reste des précédentes missions". Le bateau de SOS Méditerranée et Médecins sans Frontière patiente vendredi pour le 12e jour dans les eaux internationales entre Malte et la Sicile depuis sa dernière opération de secours, en attendant d'être autorisé à débarquer ses passagers. Les personnes secourues au large des eaux libyennes sont arrivées à bord fortement déshydratées après avoir passé parfois quatre jours en mer à bord de canot en caoutchouc, sans eau ni vivres ni ombre. La plupart de ces personnes, dont les deux tiers viennent du Soudan, ont fui la Libye pour échapper à un large éventail de mauvais traitements, de détentions arbitraires et parfois de tortures et sont arrivées en mauvaise santé et parfois à la limite de la malnutrition, selon l'équipe médicale. (Belga)