Outre huit boîtes de nuit en Flandre, l'action s'est également tenue dans neuf discothèques bruxelloises et wallonnes: le Havana Club (Bruxelles), le Fuse (Bruxelles), Doktor Jack (Braine-l'Alleud), le Cadran (Liège), le Moulin de Solière (Huy), le Trébuchet (Namur), le Start Up Club (Anderlues), le Premium (Mons) et le Complexe Cap'tain (Tournai).

Les jeunes qui s'engagent à reprendre le volant ont porté un bracelet inamovible durant toute la soirée. Lors de leur départ, ils ont été invités à souffler dans l'éthylotest. Ceux qui étaient 'safe' (86% des hommes et 91% des femmes) ont reçu un sac rempli de petits cadeaux. Dans le cas contraire, une alternative était trouvée avec les personnes concernées.

De manière générale, la présence des RYD était perçue positivement tant par les responsables des discothèques que par les fêtards, précise dimanche l'organisation, dont l'objectif est d'aider les jeunes à prendre conscience de l'importance de désigner systématiquement une personne responsable pour ramener l'ensemble du groupe et donc diminuer le nombre d'accidents liés à l'état d'ébriété.