"Les polémiques sans fin autour de l'aéroport national de ces dernières semaines n'ont en effet que trop duré. Il est maintenant temps que chaque partie autour de la table accepte de discuter d'une façon ouverte et honnête afin d'aboutir à une solution durable. Dans cette optique, les déclarations d'aujourd'hui sont encourageantes et laissent augurer des perspectives positives. C'était le message attendu par les entrepreneurs qui laisseront donc le temps nécessaire aux différentes autorités pour régler définitivement la situation", a commenté jeudi l'organisation patronale, par voie de communiqué. Pour la FEB, l'aéroport de Zaventem mérite une solution globale, à court, moyen et long terme. Beaucoup d'éléments sont en jeu et il faudra trouver un équilibre entre l'importance économique de l'aéroport, la sécurité des avions au décollage et à l'atterrissage et les conditions de vie des riverains. Une solution globale implique d'élaborer rapidement une loi survol, de trouver une solution pour les normes de bruit et d'investir plus dans la mobilité. Ces investissements peuvent concerner l'allongement de la piste d'envol ou la circulation autour de l'aéroport, a-t-elle encore dit. (Belga)

"Les polémiques sans fin autour de l'aéroport national de ces dernières semaines n'ont en effet que trop duré. Il est maintenant temps que chaque partie autour de la table accepte de discuter d'une façon ouverte et honnête afin d'aboutir à une solution durable. Dans cette optique, les déclarations d'aujourd'hui sont encourageantes et laissent augurer des perspectives positives. C'était le message attendu par les entrepreneurs qui laisseront donc le temps nécessaire aux différentes autorités pour régler définitivement la situation", a commenté jeudi l'organisation patronale, par voie de communiqué. Pour la FEB, l'aéroport de Zaventem mérite une solution globale, à court, moyen et long terme. Beaucoup d'éléments sont en jeu et il faudra trouver un équilibre entre l'importance économique de l'aéroport, la sécurité des avions au décollage et à l'atterrissage et les conditions de vie des riverains. Une solution globale implique d'élaborer rapidement une loi survol, de trouver une solution pour les normes de bruit et d'investir plus dans la mobilité. Ces investissements peuvent concerner l'allongement de la piste d'envol ou la circulation autour de l'aéroport, a-t-elle encore dit. (Belga)