Selon le plan d'équipement du secrétaire d'Etat, il n'est pas possible de fermer les trois plus anciennes centrales nucléaires en 2015, comme stipulé dans la loi sur la sortie du nucléaire. Pour ne pas mettre en péril l'approvisionnement énergétique, il faudra choisir entre la fermeture de la centrale jumelle de Doel ou celle du réacteur de Tihange I.

Le choix dépendra entre autres d'un rapport que l'Agence fédérale du Contrôle nucléaire (AFCN) va réaliser sur la sécurité des centrales, selon le journal.

Pour contrer la critique selon laquelle le maintien d'une centrale nucléaire est un cadeau pour Electrabel, M. Wathelet veut que la capacité nucléaire disponible soit mise à la disposition du marché.

Doel I, Doel II et Tihange I représentent ensemble 16% de la production d'électricité en Belgique.

Levif.be, avec Belga

Selon le plan d'équipement du secrétaire d'Etat, il n'est pas possible de fermer les trois plus anciennes centrales nucléaires en 2015, comme stipulé dans la loi sur la sortie du nucléaire. Pour ne pas mettre en péril l'approvisionnement énergétique, il faudra choisir entre la fermeture de la centrale jumelle de Doel ou celle du réacteur de Tihange I. Le choix dépendra entre autres d'un rapport que l'Agence fédérale du Contrôle nucléaire (AFCN) va réaliser sur la sécurité des centrales, selon le journal. Pour contrer la critique selon laquelle le maintien d'une centrale nucléaire est un cadeau pour Electrabel, M. Wathelet veut que la capacité nucléaire disponible soit mise à la disposition du marché. Doel I, Doel II et Tihange I représentent ensemble 16% de la production d'électricité en Belgique. Levif.be, avec Belga