Samedi matin, sur les ondes de Radio 1, le président de la N-VA, Bart De Wever, a proposé une majorité alternative pour inverser la sortie du nucléaire en 2025, qualifiant les plans énergétiques du gouvernement fédéral de "désastreux". Un appel que ne suivront ni le CD&V, ni le PS qui ont déjà fait savoir qu'ils s'en tiendront à l'accord de gouvernement.

Groen souligne "l'énorme responsabilité" du gouvernement flamand sous la direction de la N-VA. "La Flandre accuse un énorme retard en ce qui concerne ses objectifs énergétiques et climatiques. La part de l'énergie éolienne et solaire doit vraiment augmenter. De plus, la Flandre a le pouvoir exclusif de prendre des mesures d'économie d'énergie, essentielles à une bonne politique énergétique. Le déficit que la Flandre a maintenant doit être une impulsion pour faire mieux ensemble et non pour faire la leçon aux autres".

Samedi matin, sur les ondes de Radio 1, le président de la N-VA, Bart De Wever, a proposé une majorité alternative pour inverser la sortie du nucléaire en 2025, qualifiant les plans énergétiques du gouvernement fédéral de "désastreux". Un appel que ne suivront ni le CD&V, ni le PS qui ont déjà fait savoir qu'ils s'en tiendront à l'accord de gouvernement. Groen souligne "l'énorme responsabilité" du gouvernement flamand sous la direction de la N-VA. "La Flandre accuse un énorme retard en ce qui concerne ses objectifs énergétiques et climatiques. La part de l'énergie éolienne et solaire doit vraiment augmenter. De plus, la Flandre a le pouvoir exclusif de prendre des mesures d'économie d'énergie, essentielles à une bonne politique énergétique. Le déficit que la Flandre a maintenant doit être une impulsion pour faire mieux ensemble et non pour faire la leçon aux autres".