Tous les services, protection civile, pompiers, armée, centres d'accueil et bus, ont été mis en état d'alerte et sont prêts à réagir. Un plan de prévisibilité d'évacuation a ainsi été mis en place, a annoncé le gouverneur au micro de RTL TVI. "L'évacuation n'est pas exclue mais je ne pense pas qu'elle devra avoir lieu de manière importante", a-t-il ajouté. La crainte d'assister à de nouvelles inondations est réelle. Dans les communes les plus sinistrées, il n'y a plus d'égouts ou d'avaloirs, les berges et les murs de protection ont été abîmés, des ponts sont inutilisables. A l'heure actuelle, il est surtout question d'orages et débordements localisés, précise ainsi le centre national de crise."On a les yeux surtout tournés vers la Vesdre où le système d'égouttage a été fort endommagé par les dernières crues", explique son porte-parole. Les orages sont attendus début de soirée jusqu'à 22h ce samedi avec des montées d'eau dans les rivières ou les fleuves jusque tard dans la nuit. "Autant ne pas rester chez soi et prendre des risques" , estime Hervé Jamar qui demande que l'on ne tombe pas dans une psychose inutile. "On n'est pas dans le même cas de figure en termes de précipitations. Principe de précaution oblige, je ne peux pas avoir un discours qui consiste à dire qu'il ne va rien se passer". La situation sera réévaluée régulièrement tout au long du week-end. Ce vendredi, dans un communiqué de presse, le gouverneur conseillait notamment de monter tous les objets de valeur à l'étage et de mettre en sécurité sur les hauteurs les véhicules stationnés sur la voirie. (Belga)

Tous les services, protection civile, pompiers, armée, centres d'accueil et bus, ont été mis en état d'alerte et sont prêts à réagir. Un plan de prévisibilité d'évacuation a ainsi été mis en place, a annoncé le gouverneur au micro de RTL TVI. "L'évacuation n'est pas exclue mais je ne pense pas qu'elle devra avoir lieu de manière importante", a-t-il ajouté. La crainte d'assister à de nouvelles inondations est réelle. Dans les communes les plus sinistrées, il n'y a plus d'égouts ou d'avaloirs, les berges et les murs de protection ont été abîmés, des ponts sont inutilisables. A l'heure actuelle, il est surtout question d'orages et débordements localisés, précise ainsi le centre national de crise."On a les yeux surtout tournés vers la Vesdre où le système d'égouttage a été fort endommagé par les dernières crues", explique son porte-parole. Les orages sont attendus début de soirée jusqu'à 22h ce samedi avec des montées d'eau dans les rivières ou les fleuves jusque tard dans la nuit. "Autant ne pas rester chez soi et prendre des risques" , estime Hervé Jamar qui demande que l'on ne tombe pas dans une psychose inutile. "On n'est pas dans le même cas de figure en termes de précipitations. Principe de précaution oblige, je ne peux pas avoir un discours qui consiste à dire qu'il ne va rien se passer". La situation sera réévaluée régulièrement tout au long du week-end. Ce vendredi, dans un communiqué de presse, le gouverneur conseillait notamment de monter tous les objets de valeur à l'étage et de mettre en sécurité sur les hauteurs les véhicules stationnés sur la voirie. (Belga)