Un projectile a été tiré depuis Gaza en direction d'Israël dans la soirée, après un premier tir de roquette depuis l'enclave palestinienne la nuit précédente. "En représailles, peu de temps après, un avion (israélien) a visé une installation souterraine et une cible navale de l'organisation terroriste Hamas dans le sud de la bande de Gaza, ainsi qu'un complexe militaire" dans le nord, a indiqué l'armée israélienne dans un communiqué jeudi soir. Une source au sein des forces de sécurité palestiniennes a confirmé qu'au moins trois sites du Hamas avaient été frappés et avaient subi des dégâts. Aucune des parties n'a fait état de victimes à ce stade. Le Hamas contrôle Gaza depuis 2007 et Israël tient le mouvement islamiste responsable de tous les tirs de roquette provenant de l'enclave, même si l'Etat hébreu y cible également d'autres mouvements armés palestiniens. A la suite du tir de roquette dans la nuit de mercredi à jeudi, l'armée israélienne avait indiqué jeudi avoir frappé un site de fabrication d'armes dans la bande de Gaza. L'organe israélien chargé des opérations civiles dans les Territoires palestiniens (Cogat) a par ailleurs annoncé, par mesure de rétorsion, que la "zone de pêche de la bande de Gaza sera réduite à 10 milles nautiques jusqu'à nouvel ordre". Le 12 novembre, l'armée a tué dans une opération ciblée à Gaza un haut commandant du Jihad islamique. En représailles, ce mouvement palestinien a tiré environ 450 roquettes en deux jours vers Israël, dont un nombre important ont été interceptées par le bouclier antimissiles aériens "Dôme de fer", et l'armée a répliqué en visant des cibles du Jihad islamique dans l'enclave. Israël a mené depuis 2008 trois guerres contre le Hamas et des groupes armés alliés dans Gaza, une enclave de deux millions de Palestiniens éprouvée par les conflits, la pauvreté et un blocus israélien imposé depuis plus de 10 ans. (Belga)

Un projectile a été tiré depuis Gaza en direction d'Israël dans la soirée, après un premier tir de roquette depuis l'enclave palestinienne la nuit précédente. "En représailles, peu de temps après, un avion (israélien) a visé une installation souterraine et une cible navale de l'organisation terroriste Hamas dans le sud de la bande de Gaza, ainsi qu'un complexe militaire" dans le nord, a indiqué l'armée israélienne dans un communiqué jeudi soir. Une source au sein des forces de sécurité palestiniennes a confirmé qu'au moins trois sites du Hamas avaient été frappés et avaient subi des dégâts. Aucune des parties n'a fait état de victimes à ce stade. Le Hamas contrôle Gaza depuis 2007 et Israël tient le mouvement islamiste responsable de tous les tirs de roquette provenant de l'enclave, même si l'Etat hébreu y cible également d'autres mouvements armés palestiniens. A la suite du tir de roquette dans la nuit de mercredi à jeudi, l'armée israélienne avait indiqué jeudi avoir frappé un site de fabrication d'armes dans la bande de Gaza. L'organe israélien chargé des opérations civiles dans les Territoires palestiniens (Cogat) a par ailleurs annoncé, par mesure de rétorsion, que la "zone de pêche de la bande de Gaza sera réduite à 10 milles nautiques jusqu'à nouvel ordre". Le 12 novembre, l'armée a tué dans une opération ciblée à Gaza un haut commandant du Jihad islamique. En représailles, ce mouvement palestinien a tiré environ 450 roquettes en deux jours vers Israël, dont un nombre important ont été interceptées par le bouclier antimissiles aériens "Dôme de fer", et l'armée a répliqué en visant des cibles du Jihad islamique dans l'enclave. Israël a mené depuis 2008 trois guerres contre le Hamas et des groupes armés alliés dans Gaza, une enclave de deux millions de Palestiniens éprouvée par les conflits, la pauvreté et un blocus israélien imposé depuis plus de 10 ans. (Belga)