Dans la ville du Cachemire pakistanais Mirpur, la population s'est ruée hors des bâtiments, en panique, a constaté une équipe de l'AFP. L'épicentre du séisme de mardi, d'une magnitude de 5,2, se situait à une vingtaine de kilomètres au nord de la ville de Jhelum, à la limite entre la province du Pendjab et le Cachemire sous contrôle pakistanais, et s'était produit à une profondeur de 10 kilomètres. Les secours avaient travaillé toute la nuit pour venir en aide aux victimes, qui ont afflué dans les hôpitaux locaux. Près de Mirpur, certaines routes avaient été totalement détruites, lézardées par d'énormes crevasses. Des véhicules s'étaient retournés par le choc, tandis que d'autres infrastructures, ponts et pylônes avaient également été très endommagés par la secousse. Le séisme avait également été nettement ressenti dans les grandes villes de Lahore et Islamabad, où de nombreux habitants sont sortis en courant dans les rues. Les secousses s'étaient ressenties jusqu'à New Delhi. Le Pakistan, à la frontière entre les plaques tectoniques de l'Inde et de l'Eurasie, est particulièrement exposé aux tremblements de terre. (Belga)