Le Conseil, qui se réunit quatre fois par an en temps normaux, avait déjà multiplié les réunions pendant la première vague de la pandémie, aboutissant à des accords d'une ampleur inédite pour soutenir l'économie européenne. Lors de son dernier sommet "en présentiel" des 15 et 16 octobre, ses membres avaient décidé de se retrouver régulièrement virtuellement pour discuter des différents aspects de la réponse à la pandémie, dont une deuxième vague frappe le continent cet automne. Les dirigeants de l'UE s'étaient encore parlé le 29 octobre dernier. Ils cherchent notamment à accroître la coopération entre leurs pays, particulièrement en ce qui concerne la recherche des contacts, le dépistage, la quarantaine et les vaccins pour avancer, selon l'ambition du président Michel, vers une "Union des tests et des vaccins." L'annonce de ce sommet intervient aussi alors que les négociations s'éternisent entre le Conseil et le Parlement en vue d'un accord sur le plan de relance de l'UE et son budget 2021-2027. (Belga)

Le Conseil, qui se réunit quatre fois par an en temps normaux, avait déjà multiplié les réunions pendant la première vague de la pandémie, aboutissant à des accords d'une ampleur inédite pour soutenir l'économie européenne. Lors de son dernier sommet "en présentiel" des 15 et 16 octobre, ses membres avaient décidé de se retrouver régulièrement virtuellement pour discuter des différents aspects de la réponse à la pandémie, dont une deuxième vague frappe le continent cet automne. Les dirigeants de l'UE s'étaient encore parlé le 29 octobre dernier. Ils cherchent notamment à accroître la coopération entre leurs pays, particulièrement en ce qui concerne la recherche des contacts, le dépistage, la quarantaine et les vaccins pour avancer, selon l'ambition du président Michel, vers une "Union des tests et des vaccins." L'annonce de ce sommet intervient aussi alors que les négociations s'éternisent entre le Conseil et le Parlement en vue d'un accord sur le plan de relance de l'UE et son budget 2021-2027. (Belga)