Ce lundi, "les différentes propositions sur la table ont été discutées" entre la ministre et les syndicats SLFP Police, SNPS, CGSP et CSC Services publics", a indiqué le cabinet de Mme Verlinden dans une courte réaction. Durant cette entrevue, les représentants du personnel ont surtout demandé des précisions supplémentaires, a de son côté commenté Joery Dehaes, du syndicat chrétien ACV Politie. "Nous voulons nous assurer que certains calculs mentionnés dans les budgets proposés se font tous de la même manière. Nous voulons aussi plus de transparence sur ce qui se trouve exactement dans l'enveloppe", a-t-il poursuivi. Les syndicats entendent en outre que l'ensemble des membres du personnel soit concerné par l'accord, ce qui n'était pas le cas auparavant. Cette exigence concerne notamment les niveaux des catégories du personnel civil, qui n'étaient pas inclus dans la première mouture. Enfin, des pistes ont été avancées pour une revalorisation du salaire net, par exemple en augmentant les chèques-repas ou les indemnités de télétravail. Néanmoins, les syndicats demandent plus de clarté sur ce que cela représentera concrètement pour le personnel. Ils s'attendent donc à pouvoir consulter des chiffres concrets mardi. Cette nouvelle réunion constitue une bonne et une mauvaise nouvelle à la fois, selon M. Dehaes. "On va dans la bonne direction mais, pour nous, il faut accélérer. (...) Ce que l'on nous propose pour le moment est insuffisant. On avance mais cela reste lent." (Belga)

Ce lundi, "les différentes propositions sur la table ont été discutées" entre la ministre et les syndicats SLFP Police, SNPS, CGSP et CSC Services publics", a indiqué le cabinet de Mme Verlinden dans une courte réaction. Durant cette entrevue, les représentants du personnel ont surtout demandé des précisions supplémentaires, a de son côté commenté Joery Dehaes, du syndicat chrétien ACV Politie. "Nous voulons nous assurer que certains calculs mentionnés dans les budgets proposés se font tous de la même manière. Nous voulons aussi plus de transparence sur ce qui se trouve exactement dans l'enveloppe", a-t-il poursuivi. Les syndicats entendent en outre que l'ensemble des membres du personnel soit concerné par l'accord, ce qui n'était pas le cas auparavant. Cette exigence concerne notamment les niveaux des catégories du personnel civil, qui n'étaient pas inclus dans la première mouture. Enfin, des pistes ont été avancées pour une revalorisation du salaire net, par exemple en augmentant les chèques-repas ou les indemnités de télétravail. Néanmoins, les syndicats demandent plus de clarté sur ce que cela représentera concrètement pour le personnel. Ils s'attendent donc à pouvoir consulter des chiffres concrets mardi. Cette nouvelle réunion constitue une bonne et une mauvaise nouvelle à la fois, selon M. Dehaes. "On va dans la bonne direction mais, pour nous, il faut accélérer. (...) Ce que l'on nous propose pour le moment est insuffisant. On avance mais cela reste lent." (Belga)