Le 31 janvier dernier, environ 15.000 étudiants liégeois s'étaient rassemblés sur l'esplanade de la gare des Guillemins pour exiger l'instauration de mesures fortes en faveur du climat. Le 7 février, ils étaient seulement 250 jeunes face à l'hôtel de ville de Liège mais, avec le soutien des étudiants du supérieur (S4C), les organisateurs entendent bien poursuivre leur combat. Jeudi prochain, les manifestants ont rendez-vous à 13h30 sur l'esplanade des Guillemins. "Comme lors de la manifestation du 31 janvier, nous formerons un cortège qui démarrera à 14h et qui empruntera le même parcours vers la place du Marché, face à l'hôtel de ville. Nous devrions y être vers 16h30 et ce sera le point de dislocation", précise Augustin. Il s'agira aussi d'une "Greenwalk" puisque des volontaires marcheront munis de sacs poubelles pour rendre les rues plus propres. D'après les organisateurs, si la mobilisation semble s'essouffler, c'est notamment parce que les directions des écoles se montreraient moins souples. "La ministre Schyns a adressé un mail à toutes les directions d'écoles leur signalant qu'elles doivent appliquer le cadre légal, à commencer par relever les jours d'absence. Elle suggérait aussi qu'une délégation d'élèves soit désignée plutôt que de laisser l'ensemble des élèves participer aux manifestations. C'est clairement vouloir mettre fin au mouvement", estime ce jeune liégeois. "Le message reste le même: nous voulons que les politiques arrêtent de se renvoyer la balle ou vers le citoyen et qu'ils décident enfin de mener une réelle politique ambitieuse en faveur du climat", conclut-il. (Belga)