Un compteur à budget est placé chez les personnes en difficulté de paiement. Il s'emboîte sur le compteur d'électricité ou de gaz. Avant de pouvoir consommer, le client doit d'abord recharger son compteur à budget d'un certain montant, via un système de cartes rechargeables, ce qui permet de contrôler la consommation.

Jusqu'à présent, les compteurs à budget pouvaient être rechargés dans les bureaux d'accueil des GRD, dans certains CPAS et dans les cabines téléphoniques publiques. Cependant, à partir du 1er octobre, il ne sera plus possible de recharger son compteur à budget dans les cabines téléphoniques de Belgacom. Cette décision a été prise "dans le contexte du démantèlement progressif de ces cabines, de la disparition annoncée du système de paiement Proton et suite à l'abandon de l'application de rechargement par Belgacom", précisent les GRD dans le communiqué.

De nouvelles bornes ont cependant été placées depuis mars dans les bureaux d'accueil des GRD, dans certains CPAS et chez de nombreux commerçants. Elles sont désormais disponibles dans près de 200 CPAS et 700 commerçants (800 dans quelques semaines).

Un compteur à budget est placé chez les personnes en difficulté de paiement. Il s'emboîte sur le compteur d'électricité ou de gaz. Avant de pouvoir consommer, le client doit d'abord recharger son compteur à budget d'un certain montant, via un système de cartes rechargeables, ce qui permet de contrôler la consommation. Jusqu'à présent, les compteurs à budget pouvaient être rechargés dans les bureaux d'accueil des GRD, dans certains CPAS et dans les cabines téléphoniques publiques. Cependant, à partir du 1er octobre, il ne sera plus possible de recharger son compteur à budget dans les cabines téléphoniques de Belgacom. Cette décision a été prise "dans le contexte du démantèlement progressif de ces cabines, de la disparition annoncée du système de paiement Proton et suite à l'abandon de l'application de rechargement par Belgacom", précisent les GRD dans le communiqué. De nouvelles bornes ont cependant été placées depuis mars dans les bureaux d'accueil des GRD, dans certains CPAS et chez de nombreux commerçants. Elles sont désormais disponibles dans près de 200 CPAS et 700 commerçants (800 dans quelques semaines).