D'après des sources proches du dossier, le service d'audit interne de la Régie des Bâtiments avait lui-même découvert, l'année dernière, des irrégularités dans l'exécution des tâches du service public à Louvain, pointant deux fonctionnaires en particulier. Le parquet a alors ouvert une enquête en toute discrétion. "Nous coopérons entièrement à l'enquête judiciaire", a assuré le porte-parole de la Régie des Bâtiments Johan Vandenborght.

"Etant donné qu'elle est en cours, je ne suis pas en mesure de donner des détails, ni de préciser combien de fonctionnaires sont impliqués. Mais des mesures administratives ont été prises à l'encontre des intéressés", a-t-il affirmé.

En 2006, des dizaines de fonctionnaires et d'entrepreneurs avaient déjà été au centre d'un scandale de corruption au sein de la Régie des Bâtiments.

D'après des sources proches du dossier, le service d'audit interne de la Régie des Bâtiments avait lui-même découvert, l'année dernière, des irrégularités dans l'exécution des tâches du service public à Louvain, pointant deux fonctionnaires en particulier. Le parquet a alors ouvert une enquête en toute discrétion. "Nous coopérons entièrement à l'enquête judiciaire", a assuré le porte-parole de la Régie des Bâtiments Johan Vandenborght. "Etant donné qu'elle est en cours, je ne suis pas en mesure de donner des détails, ni de préciser combien de fonctionnaires sont impliqués. Mais des mesures administratives ont été prises à l'encontre des intéressés", a-t-il affirmé. En 2006, des dizaines de fonctionnaires et d'entrepreneurs avaient déjà été au centre d'un scandale de corruption au sein de la Régie des Bâtiments.