Dès ce 1er juin, tout nouvel acquéreur bruxellois d'un reptile devra, si l'animal ne figure pas parmi les 422 espèces autorisées listées, demander un agrément auprès de Bruxelles Environnement. Ceux qui possédaient déjà un reptile non-autorisé avant cette date peuvent le garder s'ils peuvent prouver qu'ils l'avaient déjà, que ce soit avec une preuve d'achat, d'enregistrement de l'animal, etc. La même liste de reptiles autorisés vaut déjà en Flandre depuis octobre 2019. (Belga)

Dès ce 1er juin, tout nouvel acquéreur bruxellois d'un reptile devra, si l'animal ne figure pas parmi les 422 espèces autorisées listées, demander un agrément auprès de Bruxelles Environnement. Ceux qui possédaient déjà un reptile non-autorisé avant cette date peuvent le garder s'ils peuvent prouver qu'ils l'avaient déjà, que ce soit avec une preuve d'achat, d'enregistrement de l'animal, etc. La même liste de reptiles autorisés vaut déjà en Flandre depuis octobre 2019. (Belga)