Monopoliser la bande du milieu coûtera également plus cher. En effet, tout automobiliste qui ne se rabat pas à droite après une man?uvre de dépassement, en particulier sur l'autoroute, écopera d'une transaction immédiate de 116 euros. Cette infraction devient une infraction du deuxième degré. L'interdiction de dépasser en cas de précipitations pour les véhicules et les remorques d'une masse maximale autorisée de plus de 7,5 tonnes devient aussi une infraction du deuxième degré, tout comme le fait pour les bus, autocars et autres véhicules, dont la masse maximale autorisée est supérieure à 3,5 tonnes, de circuler sur la bande la plus à gauche sur une autoroute à trois bandes. Cela signifie que ces infractions feront l'objet d'une perception immédiate de 116 euros, contre 58 euros aujourd'hui. Non seulement les sanctions pour certaines infractions deviennent plus sévères mais la police pourra aussi prochainement verbaliser plus rapidement. La liste des infractions qui pourront être constatées avec des appareils automatiques -sans présence physique d'un agent- sera en effet élargie le 1er juillet. On y retrouvera des infractions telles que la conduite en sens non autorisé, le blocage d'un carrefour même si le feu vous y avait préalablement autorisé (175 euros), le non-respect d'un panneau de signalisation ou d'un marquage au sol, etc. Par ailleurs, toutes les infractions liées aux dépassements et interdictions de dépassement ont été ajoutées à l'éventail des infractions pouvant être détectées par une caméra ANPR (pour "Automatic Number Plate Recognition", qui lit les plaques d'immatriculation des véhicules, NDLR). (Belga)

Monopoliser la bande du milieu coûtera également plus cher. En effet, tout automobiliste qui ne se rabat pas à droite après une man?uvre de dépassement, en particulier sur l'autoroute, écopera d'une transaction immédiate de 116 euros. Cette infraction devient une infraction du deuxième degré. L'interdiction de dépasser en cas de précipitations pour les véhicules et les remorques d'une masse maximale autorisée de plus de 7,5 tonnes devient aussi une infraction du deuxième degré, tout comme le fait pour les bus, autocars et autres véhicules, dont la masse maximale autorisée est supérieure à 3,5 tonnes, de circuler sur la bande la plus à gauche sur une autoroute à trois bandes. Cela signifie que ces infractions feront l'objet d'une perception immédiate de 116 euros, contre 58 euros aujourd'hui. Non seulement les sanctions pour certaines infractions deviennent plus sévères mais la police pourra aussi prochainement verbaliser plus rapidement. La liste des infractions qui pourront être constatées avec des appareils automatiques -sans présence physique d'un agent- sera en effet élargie le 1er juillet. On y retrouvera des infractions telles que la conduite en sens non autorisé, le blocage d'un carrefour même si le feu vous y avait préalablement autorisé (175 euros), le non-respect d'un panneau de signalisation ou d'un marquage au sol, etc. Par ailleurs, toutes les infractions liées aux dépassements et interdictions de dépassement ont été ajoutées à l'éventail des infractions pouvant être détectées par une caméra ANPR (pour "Automatic Number Plate Recognition", qui lit les plaques d'immatriculation des véhicules, NDLR). (Belga)