Le MammaPrint ou Oncotype, effectué à un stade précoce de la maladie, permet de déterminer le risque de rechute. Si celui-ci est faible, une chimiothérapie n'apportera rien et pourra être évitée en toute sécurité. Après la chirurgie mammaire, la chimiothérapie garantit la destruction des métastases mais les effets secondaires sont considérables, comme la perte de cheveux ou de la mémoire. Pour bénéficier d'un test gratuit, il faut faire l'objet d'une évaluation des cliniques du sein agréées et participant au projet. Le projet-pilote s'étendra sur une période de trois ans. Chaque année, environ 10.800 femmes développent un cancer du sein en Belgique. (Belga)

Le MammaPrint ou Oncotype, effectué à un stade précoce de la maladie, permet de déterminer le risque de rechute. Si celui-ci est faible, une chimiothérapie n'apportera rien et pourra être évitée en toute sécurité. Après la chirurgie mammaire, la chimiothérapie garantit la destruction des métastases mais les effets secondaires sont considérables, comme la perte de cheveux ou de la mémoire. Pour bénéficier d'un test gratuit, il faut faire l'objet d'une évaluation des cliniques du sein agréées et participant au projet. Le projet-pilote s'étendra sur une période de trois ans. Chaque année, environ 10.800 femmes développent un cancer du sein en Belgique. (Belga)