Les chômeurs complets verront notamment leurs allocations minimales augmenter: de 2% pour les cohabitants, 2,4% pour les isolés et 3,5% pour les chefs de ménage. De même, les allocations minimums pour chômage temporaire seront majorées de 3,5%. Les pensions minimums augmenteront pour leur part de 2%. Cette hausse est indépendante de l'augmentation déjà promise pour les pensions les plus basses. Plus spécifiquement, les pensions d'invalidité des ouvriers mineurs augmenteront de 2,5 % . Les minima de l'assurance maladie et invalidité (AMI) seront, eux, augmentés comme suit: +2,5% pour les travailleurs réguliers chefs de ménage et + 2% pour toutes les autres catégories (isolés, travailleurs réguliers cohabitants, travailleurs irréguliers). Les allocations minimums dans le cadre des accidents de travail et maladies professionnelles vont, elles, croître de 2%. Les allocations pour le congé parental vont aussi augmenter: ainsi les parents isolés qui prennent soin d'un enfant verront leurs indemnités augmenter de 2,4%, tout comme ceux qui bénéficient d'un crédit-temps 1/5e pour soins à un enfant. Enfin, les allocations d'assistance (revenu d'intégration sociale, Grapa et allocations de remplacement de revenus pour personnes handicapées) seront également majorées de 2%. Par ailleurs, les prestations en matière de droit passerelle pour les travailleurs indépendants augmenteront de 2%. Ces travailleurs profiteront également d'une revalorisation de leurs indemnités d'incapacité de travail et de maternité, ainsi que des allocations de congé parental d'accueil et de congé d'adoption. (Belga)

Les chômeurs complets verront notamment leurs allocations minimales augmenter: de 2% pour les cohabitants, 2,4% pour les isolés et 3,5% pour les chefs de ménage. De même, les allocations minimums pour chômage temporaire seront majorées de 3,5%. Les pensions minimums augmenteront pour leur part de 2%. Cette hausse est indépendante de l'augmentation déjà promise pour les pensions les plus basses. Plus spécifiquement, les pensions d'invalidité des ouvriers mineurs augmenteront de 2,5 % . Les minima de l'assurance maladie et invalidité (AMI) seront, eux, augmentés comme suit: +2,5% pour les travailleurs réguliers chefs de ménage et + 2% pour toutes les autres catégories (isolés, travailleurs réguliers cohabitants, travailleurs irréguliers). Les allocations minimums dans le cadre des accidents de travail et maladies professionnelles vont, elles, croître de 2%. Les allocations pour le congé parental vont aussi augmenter: ainsi les parents isolés qui prennent soin d'un enfant verront leurs indemnités augmenter de 2,4%, tout comme ceux qui bénéficient d'un crédit-temps 1/5e pour soins à un enfant. Enfin, les allocations d'assistance (revenu d'intégration sociale, Grapa et allocations de remplacement de revenus pour personnes handicapées) seront également majorées de 2%. Par ailleurs, les prestations en matière de droit passerelle pour les travailleurs indépendants augmenteront de 2%. Ces travailleurs profiteront également d'une revalorisation de leurs indemnités d'incapacité de travail et de maternité, ainsi que des allocations de congé parental d'accueil et de congé d'adoption. (Belga)