Il existe deux sortes de détecteurs de fumée: les détecteurs optiques et les détecteurs ioniques. L'utilisation de ces derniers, qui comportent une petite source faiblement radioactive protégée par une gaine métallique, sera complétement interdite en Belgique à partir de janvier. "Les détecteurs de fumée ionisants ne présentent aucun risque pour la santé en utilisation normale", précise l'AFCN. "Cependant, si le détecteur de fumée est endommagé, il y a un risque de contamination radioactive extrêmement minime. Mais même dans ce cas, il s'agit d'une source très peu active. Pour éliminer tout risque, il est plus prudent de porter des gants en plastique lors du retrait de l'appareil, puis de les mettre dans un sac en plastique avec le détecteur de fumée." Ils pourront toutefois encore être vendus et utilisés hors du cadre domestique (entreprises, écoles, hôpitaux...). Par ailleurs, dès le 1er janvier, chaque habitation en Flandre devra être équipée d'un détecteur de fumée. (Belga)

Il existe deux sortes de détecteurs de fumée: les détecteurs optiques et les détecteurs ioniques. L'utilisation de ces derniers, qui comportent une petite source faiblement radioactive protégée par une gaine métallique, sera complétement interdite en Belgique à partir de janvier. "Les détecteurs de fumée ionisants ne présentent aucun risque pour la santé en utilisation normale", précise l'AFCN. "Cependant, si le détecteur de fumée est endommagé, il y a un risque de contamination radioactive extrêmement minime. Mais même dans ce cas, il s'agit d'une source très peu active. Pour éliminer tout risque, il est plus prudent de porter des gants en plastique lors du retrait de l'appareil, puis de les mettre dans un sac en plastique avec le détecteur de fumée." Ils pourront toutefois encore être vendus et utilisés hors du cadre domestique (entreprises, écoles, hôpitaux...). Par ailleurs, dès le 1er janvier, chaque habitation en Flandre devra être équipée d'un détecteur de fumée. (Belga)