Ces voitures, camionnettes, bus et minibus ne pourront plus circuler au sein de la LEZ, qui couvre les 19 communes bruxelloises. Environ 76.500 véhicules de 11 ans et plus, immatriculés en Belgique et qui circulent en Région bruxelloise, sont concernés (dont 25.000 immatriculés à Bruxelles). Selon Bruxelles Environnement, il s'agit de la dernière génération de véhicules diesel qui ne doit pas être équipée d'un filtre à particules. Ils polluent donc davantage et émettent des quantités importantes de particules fines. Une période de transition est prévue pour trois mois jusqu'au 1er avril 2022, date à partir de laquelle les conducteurs en infraction recevront une amende de 350 euros. Bruxelles Environnement s'attend à un effet conséquent. Selon une étude qui a évalué 130.000 véhicules différents en conditions réelles dans la capitale, les voitures diesel Euro 4 étaient responsables de près de la moitié des émissions de particules mesurées à l'échappement et d'un quart des émissions d'oxyde d'azote alors qu'elles ne représentaient que 12% du parc automobile testé. D'après l'Agence européenne de l'environnement, la pollution de l'air cause environ 9.000 décès prématurés chaque année en Belgique, dont 1.000 à Bruxelles, ainsi que des maladies cardio-vasculaires ou du système respiratoire. (Belga)

Ces voitures, camionnettes, bus et minibus ne pourront plus circuler au sein de la LEZ, qui couvre les 19 communes bruxelloises. Environ 76.500 véhicules de 11 ans et plus, immatriculés en Belgique et qui circulent en Région bruxelloise, sont concernés (dont 25.000 immatriculés à Bruxelles). Selon Bruxelles Environnement, il s'agit de la dernière génération de véhicules diesel qui ne doit pas être équipée d'un filtre à particules. Ils polluent donc davantage et émettent des quantités importantes de particules fines. Une période de transition est prévue pour trois mois jusqu'au 1er avril 2022, date à partir de laquelle les conducteurs en infraction recevront une amende de 350 euros. Bruxelles Environnement s'attend à un effet conséquent. Selon une étude qui a évalué 130.000 véhicules différents en conditions réelles dans la capitale, les voitures diesel Euro 4 étaient responsables de près de la moitié des émissions de particules mesurées à l'échappement et d'un quart des émissions d'oxyde d'azote alors qu'elles ne représentaient que 12% du parc automobile testé. D'après l'Agence européenne de l'environnement, la pollution de l'air cause environ 9.000 décès prématurés chaque année en Belgique, dont 1.000 à Bruxelles, ainsi que des maladies cardio-vasculaires ou du système respiratoire. (Belga)