Les employeurs retiennent chaque mois un montant sur le salaire de leurs travailleurs au titre de précompte professionnel, une forme de versement anticipé en vue du calcul final de l'impôt à l'issue d'un exercice fiscal. Au fil du temps, ce précompte a fini par déformer la valeur du salaire net puisque chaque année le fisc doit rembourser des sommes importantes aux contribuables soumis au précompte. L'année prochaine, la réforme se traduira par une "hausse" moyenne de 128 euros par an du salaire net, 209 euros en 2023 et 243 euros en 2024. En revanche, les contribuables recevront un remboursement d'impôt moindre. (Belga)

Les employeurs retiennent chaque mois un montant sur le salaire de leurs travailleurs au titre de précompte professionnel, une forme de versement anticipé en vue du calcul final de l'impôt à l'issue d'un exercice fiscal. Au fil du temps, ce précompte a fini par déformer la valeur du salaire net puisque chaque année le fisc doit rembourser des sommes importantes aux contribuables soumis au précompte. L'année prochaine, la réforme se traduira par une "hausse" moyenne de 128 euros par an du salaire net, 209 euros en 2023 et 243 euros en 2024. En revanche, les contribuables recevront un remboursement d'impôt moindre. (Belga)