Le périmètre d'application comprend notamment le boulevard Anspach depuis la place Fontainas jusqu'à la place De Brouckère, les rues latérales (du Midi, des Fripiers, des Halles, des Poissonniers) et les perpendiculaires à cet axe, ainsi que la place de la Monnaie. L'interdiction vaut pour tous les breuvages alcoolisés, "distillés, fermentés mixés ou non". Leur dégustation reste en revanche autorisée dans les bars et restos de la zone, ainsi que sur leurs terrasses. Cette décision du conseil communal de Bruxelles a été prise à la suite de nombreuses plaintes des riverains au sujet de nuisances sonores, d'actes de malpropreté, de vandalisme, de vols et d'effractions en matière de sécurité publique. Des faits souvent attribués à des personnes en état d'ébriété. Les contrevenants se verront saisir leur boisson alcoolisée et devront s'acquitter d'une amende pouvant grimper jusqu'à 350 euros. La mesure sera évaluée au bout de six mois. (Belga)

Le périmètre d'application comprend notamment le boulevard Anspach depuis la place Fontainas jusqu'à la place De Brouckère, les rues latérales (du Midi, des Fripiers, des Halles, des Poissonniers) et les perpendiculaires à cet axe, ainsi que la place de la Monnaie. L'interdiction vaut pour tous les breuvages alcoolisés, "distillés, fermentés mixés ou non". Leur dégustation reste en revanche autorisée dans les bars et restos de la zone, ainsi que sur leurs terrasses. Cette décision du conseil communal de Bruxelles a été prise à la suite de nombreuses plaintes des riverains au sujet de nuisances sonores, d'actes de malpropreté, de vandalisme, de vols et d'effractions en matière de sécurité publique. Des faits souvent attribués à des personnes en état d'ébriété. Les contrevenants se verront saisir leur boisson alcoolisée et devront s'acquitter d'une amende pouvant grimper jusqu'à 350 euros. La mesure sera évaluée au bout de six mois. (Belga)