L'usage premier du protoxyde d'azote à des fins médicales, dans les bonbonnes de crème chantilly ou d'air sec pour les ordinateurs, est de plus en plus fréquemment détourné par certains jeunes qui en consomment par inhalation, comme gaz hilarant, pour ses effets euphorisants. Ce détournement à des fins festives peut cependant avoir des conséquences graves à court et long termes sur la santé. Jusqu'à présent, en Région bruxelloise, les communes de Saint-Josse-ten-Noode et de Koekelberg avaient déjà pris des ordonnances de police visant à mettre fin à la vente sans restriction de protoxyde d'azote dans leurs commerces, ainsi qu'à la consommation de ce gaz hilarant dans l'espace public de leur territoire. La consommation et détention de ce produit à des fins récréatives seront dorénavant interdites dans l'ensemble des communes de la capitale. Des amendes de 350 euros sont prévues. (Belga)

L'usage premier du protoxyde d'azote à des fins médicales, dans les bonbonnes de crème chantilly ou d'air sec pour les ordinateurs, est de plus en plus fréquemment détourné par certains jeunes qui en consomment par inhalation, comme gaz hilarant, pour ses effets euphorisants. Ce détournement à des fins festives peut cependant avoir des conséquences graves à court et long termes sur la santé. Jusqu'à présent, en Région bruxelloise, les communes de Saint-Josse-ten-Noode et de Koekelberg avaient déjà pris des ordonnances de police visant à mettre fin à la vente sans restriction de protoxyde d'azote dans leurs commerces, ainsi qu'à la consommation de ce gaz hilarant dans l'espace public de leur territoire. La consommation et détention de ce produit à des fins récréatives seront dorénavant interdites dans l'ensemble des communes de la capitale. Des amendes de 350 euros sont prévues. (Belga)