"Il s'agit de faire un point sur la lutte contre le terrorisme et les mesures prises à cet effet: l'opération Sentinelle, la mise en oeuvre de l'état d'urgence ou la mobilisation de la réserve opérationnelle", a précisé l'entourage du chef de l'Etat. Un "point spécifique" devait être fait également sur le projet de Garde nationale qui doit prêter main forte aux forces de l'ordre dans la lutte antiterroriste. Les opérations extérieures conduites par la France au Proche et au Moyen-Orient contre l'organisation Etat islamique devaient également être passées en revue, a-t-on précisé de même source. Deux "réunions restreintes" sur la sécurité se tiendront par ailleurs les 11 et 17 août autour de François Hollande à l'Elysée, la seconde marquant la fin des courtes vacances du chef de l'Etat. Le président avait déjà réuni cinq conseils de défense après les attentats de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray. (Belga)

"Il s'agit de faire un point sur la lutte contre le terrorisme et les mesures prises à cet effet: l'opération Sentinelle, la mise en oeuvre de l'état d'urgence ou la mobilisation de la réserve opérationnelle", a précisé l'entourage du chef de l'Etat. Un "point spécifique" devait être fait également sur le projet de Garde nationale qui doit prêter main forte aux forces de l'ordre dans la lutte antiterroriste. Les opérations extérieures conduites par la France au Proche et au Moyen-Orient contre l'organisation Etat islamique devaient également être passées en revue, a-t-on précisé de même source. Deux "réunions restreintes" sur la sécurité se tiendront par ailleurs les 11 et 17 août autour de François Hollande à l'Elysée, la seconde marquant la fin des courtes vacances du chef de l'Etat. Le président avait déjà réuni cinq conseils de défense après les attentats de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray. (Belga)