Lors de leur réunion du 23 avril dernier, alors que les chiffres de contaminations et d'hospitalisations connaissaient un plateau, gouvernement fédéral et entités fédérées n'étaient pas parvenus à se mettre d'accord sur des perspectives pour l'été. En quelques semaines, la situation a toutefois changé. Alors que le programme de vaccination progresse bien, les hospitalisations connaissent, elles, une tendance baissière, ce qui plaide pour de nouveaux relâchements. Ces assouplissements sont attendus dans le domaine culturel, dont de nombreux représentants ont manifesté leur mécontentement ces dernières semaines, pour les grands événements, dans le sport amateur mais également dans la vie de tous les jours avec l'élargissement de la bulle des contacts sociaux. Les débats pourraient toutefois se révéler délicats pour combiner les plans préparés par certaines entités fédérées et la situation épidémiologique et trancher certaines questions comme celles du "pass vaccinal". La perspective est toujours celle d'un déconfinement progressif et prudent mais, à entendre les commentaires recueillis en début de réunion, l'idée d'une liberté retrouvée après des mois d'effort semblait dominer. "Nos concitoyens ont fait beaucoup d'efforts. Le retour à la vie normale peut s'annoncer", a souligné le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Pierre-Yves Jeholet. "Les efforts des Belges ont payé. On va pouvoir annoncer des mesures d'assouplissements", a indiqué pour sa part le vice-Premier ministre Ecolo, Georges Gilkinet. "Le beau temps est de retour et, avec le beau temps, nos libertés". Et d'ajouter: "je crois qu'on y est, enfin!". (Belga)

Lors de leur réunion du 23 avril dernier, alors que les chiffres de contaminations et d'hospitalisations connaissaient un plateau, gouvernement fédéral et entités fédérées n'étaient pas parvenus à se mettre d'accord sur des perspectives pour l'été. En quelques semaines, la situation a toutefois changé. Alors que le programme de vaccination progresse bien, les hospitalisations connaissent, elles, une tendance baissière, ce qui plaide pour de nouveaux relâchements. Ces assouplissements sont attendus dans le domaine culturel, dont de nombreux représentants ont manifesté leur mécontentement ces dernières semaines, pour les grands événements, dans le sport amateur mais également dans la vie de tous les jours avec l'élargissement de la bulle des contacts sociaux. Les débats pourraient toutefois se révéler délicats pour combiner les plans préparés par certaines entités fédérées et la situation épidémiologique et trancher certaines questions comme celles du "pass vaccinal". La perspective est toujours celle d'un déconfinement progressif et prudent mais, à entendre les commentaires recueillis en début de réunion, l'idée d'une liberté retrouvée après des mois d'effort semblait dominer. "Nos concitoyens ont fait beaucoup d'efforts. Le retour à la vie normale peut s'annoncer", a souligné le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Pierre-Yves Jeholet. "Les efforts des Belges ont payé. On va pouvoir annoncer des mesures d'assouplissements", a indiqué pour sa part le vice-Premier ministre Ecolo, Georges Gilkinet. "Le beau temps est de retour et, avec le beau temps, nos libertés". Et d'ajouter: "je crois qu'on y est, enfin!". (Belga)