L'une des victimes "est décédée tôt ce matin à l'hôpital" tandis que la deuxième est décédée juste après 10H00 du matin a précisé la police d'El Paso sur son compte Twitter. "Je suis terriblement désolé d'annoncer que deux des patients sont décédés. Une femme âgée est décédée au milieu de la nuit, et un autre patient est décédé récemment" a également indiqué David Shimp, le directeur du centre médical de Del Sol lors d'une conférence de presse. Le précédent bilan de cette fusillade faisait état de 20 morts et deux douzaines de blessés. L'auteur de l'attaque, un homme blanc de 21 ans qui était armé d'un fusil d'assaut, a été arrêté. Les enquêteurs le soupçonnent d'avoir été animé par un mobile raciste. Le président américain Donald Trump a condamné lundi le "racisme" et "le suprématisme blanc" dans une courte allocution télédiffusée, tout en se gardant de mettre l'accent sur la lutte contre les armes à feu. Treize heures seulement après la fusillade d'El Paso, à l'autre bout du pays, un homme de 24 ans a abattu neuf personnes dans un quartier animé de Dayton, dans l'Etat de l'Ohio, avant d'être tué par des policiers. (Belga)