Le Premier ministre Charles Michel est personnellement intervenu auprès du prince afin qu'il reverse ses sommes indues.

La Cour des comptes avait critiqué certaines dépenses privées effectuées par le prince Laurent pour justifier sa dotation. Il avait notamment comptabilisé des frais de scolarisation de ses enfants, un voyage au ski ainsi que des tickets de caisse d'une grande surface figuraient parmi ses notes de frais.

Le Premier ministre Charles Michel est personnellement intervenu auprès du prince afin qu'il reverse ses sommes indues.La Cour des comptes avait critiqué certaines dépenses privées effectuées par le prince Laurent pour justifier sa dotation. Il avait notamment comptabilisé des frais de scolarisation de ses enfants, un voyage au ski ainsi que des tickets de caisse d'une grande surface figuraient parmi ses notes de frais.