La police a exhorté les habitants de la région à ne pas lancer de feux d'artifice avant 23h00 afin de ne pas perturber les efforts aériens de sauvetage. Aucun décès n'a été signalé jusqu'à présent. Le glissement de terrain à Ask, à environ 40 kilomètres au nord de la capitale Oslo, s'est produit mercredi matin et s'est étendu sur une longueur d'environ 700 mètres et une largeur de 300 mètres. Au moins 10 personnes ont été blessées. Neuf maisons se sont effondrées, tandis que d'autres menacent de s'écrouler. Près d'un millier de personnes ont dû être évacuées. Les personnes recherchées vivent dans la zone touchée, mais il n'est pas certain qu'elles étaient chez elles au moment de la catastrophe. Certaines parties de la zone étaient encore très instables jeudi, ce qui rend l'accès à pied trop dangereux pour les équipes de sauvetage. Bien qu'il ait beaucoup plu dans la région ces derniers temps, la cause du glissement de terrain à Ask n'est pas encore claire. (Belga)

La police a exhorté les habitants de la région à ne pas lancer de feux d'artifice avant 23h00 afin de ne pas perturber les efforts aériens de sauvetage. Aucun décès n'a été signalé jusqu'à présent. Le glissement de terrain à Ask, à environ 40 kilomètres au nord de la capitale Oslo, s'est produit mercredi matin et s'est étendu sur une longueur d'environ 700 mètres et une largeur de 300 mètres. Au moins 10 personnes ont été blessées. Neuf maisons se sont effondrées, tandis que d'autres menacent de s'écrouler. Près d'un millier de personnes ont dû être évacuées. Les personnes recherchées vivent dans la zone touchée, mais il n'est pas certain qu'elles étaient chez elles au moment de la catastrophe. Certaines parties de la zone étaient encore très instables jeudi, ce qui rend l'accès à pied trop dangereux pour les équipes de sauvetage. Bien qu'il ait beaucoup plu dans la région ces derniers temps, la cause du glissement de terrain à Ask n'est pas encore claire. (Belga)