Des combattants de l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest (ISWAP) ont attaqué mercredi à l'arme lourde et à l'aide de grenades un convoi militaire aux alentours de la ville de Gubio (nord-est), entraînant une bataille féroce entre les djihadistes et les soldats, a rapporté l'officier sous couvert de l'anonymat. "Nous avons perdu sept soldats lorsque nos hommes ont été touchés par un RPG" (lance-roquettes), a déclaré cette même source. Une autre source militaire a confirmé l'incident sans donner de bilan. Dès jeudi, l'ISWAP avait revendiqué l'attaque, affirmant avoir tué 14 soldats et en avoir capturé deux autres, selon les informations de SITE, groupe de surveillance international des activités djihadistes, ce qui a été démenti par les sources militaires. Les insurgés ont également déclaré avoir saisi des armes et des munitions ainsi qu'un camion militaire dans l'attaque. Depuis juillet 2018, l'ISWAP intensifie ses attaques contre les bases militaires du Nord-Est et a fait des dizaines voire des centaines de morts au sein des armées régionales, et accumule un important arsenal de guerre. Depuis 10 ans, le conflit a fait près de 35.000 morts, et plus de 2 millions de déplacés ne peuvent toujours pas regagner leur foyer. (Belga)