Le nombre de victimes pourrait encore grimper, car les coups de feu ont fait de nombreux blessés. L'Achoura commémore le martyre de l'imam Hussein, petit-fils du prophète Mahomet, un des événements fondateurs de l'islam chiite. La police avait prévenu plus tôt que tous les rassemblements du groupe chiite seraient considérés comme illégaux et traités comme des rassemblements terroristes. En juillet, le gouvernement nigérian a banni le Mouvement islamique du Nigeria, le décrivant comme une organisation terroriste. Les violences entre les forces de sécurité et le groupe chiite sont habituelles. Environ la moitié de la population nigériane est musulmane. Les membres de la minorité chiite accusent régulièrement les sunnites de les oppresser. (Belga)