Deux personnes ont été tuées sur le coup et 10 blessés ont succombé à leurs brûlures à l'hôpital où ils avaient été transférés, a indiqué une responsable du ministère régional de la Santé. L'explosion, jeudi dans le quartier d'Ijegun de la capitale économique nigériane, avait fait une vingtaine de blessés et détruit une trentaine de véhicules. "En raison de la gravité des brûlures subies par les blessés, certains brûlés à 100%, nous avons malheureusement enregistré 10 décès", a indiqué Titilayo Goncalves, secrétaire général du ministère. Les autres blessés sont aux soins intensifs dans un état stable, a-t-elle ajouté. Les détournements d'oléoduc par des voleurs de carburant sont fréquents au Nigeria et n'apparaissent dans les colonnes des journaux qu'à l'occasion d'accidents mortels. Souvent, les voleurs de pétrole percent une conduite, remplissent rapidement des camions-citernes puis incendient le pétrole afin de couvrir leur fuite. L'incendie, généralement suivi d'une explosion, fait des victimes parmi les riverains venus profiter de la fuite pour remplir quelques bidons. Le même phénomène peut également se produire sur des camions-citernes accidentés. Le 1er juillet, dans l'État de Benue (centre) 45 personnes ont ainsi trouvé la mort lors de l'explosion d'un camion-citerne qui s'était renversé le long d'une route avant d'être pillé par les riverains. (Belga)

Deux personnes ont été tuées sur le coup et 10 blessés ont succombé à leurs brûlures à l'hôpital où ils avaient été transférés, a indiqué une responsable du ministère régional de la Santé. L'explosion, jeudi dans le quartier d'Ijegun de la capitale économique nigériane, avait fait une vingtaine de blessés et détruit une trentaine de véhicules. "En raison de la gravité des brûlures subies par les blessés, certains brûlés à 100%, nous avons malheureusement enregistré 10 décès", a indiqué Titilayo Goncalves, secrétaire général du ministère. Les autres blessés sont aux soins intensifs dans un état stable, a-t-elle ajouté. Les détournements d'oléoduc par des voleurs de carburant sont fréquents au Nigeria et n'apparaissent dans les colonnes des journaux qu'à l'occasion d'accidents mortels. Souvent, les voleurs de pétrole percent une conduite, remplissent rapidement des camions-citernes puis incendient le pétrole afin de couvrir leur fuite. L'incendie, généralement suivi d'une explosion, fait des victimes parmi les riverains venus profiter de la fuite pour remplir quelques bidons. Le même phénomène peut également se produire sur des camions-citernes accidentés. Le 1er juillet, dans l'État de Benue (centre) 45 personnes ont ainsi trouvé la mort lors de l'explosion d'un camion-citerne qui s'était renversé le long d'une route avant d'être pillé par les riverains. (Belga)