Nicolas Ullens de Schooten, assisté de son avocat Me Alexis Deswaef, a déposé plainte lundi du chef de menaces de mort et de harcèlement subis dans le cadre de dossiers de corruption, de blanchiment d'argent et de criminalité organisée en Belgique et à l'étranger, impliquant de hauts responsables de l'Etat belge, entre autres le ministre Didier Reynders et des conseillers de celui-ci. Dans sa plainte, l'ancien agent des services de renseignements déclare notamment qu'il a "très rapidement fait l'objet d'un véritable harcèlement de proches du ministre Reynders pour faire cesser l'enquête dans le dossier du 'kazakhgate' ou même la faire échouer". Le plaignant déclare également avoir "été gravement menacé par le chef du service 'Enquêtes' du Comité R (comité de contrôle des services de renseignements, NDLR), lorsqu'il a décidé, en 2015, de dénoncer les pressions subies au cours de ses enquêtes sur le 'kazakhgate' mais aussi sur les 'fonds libyens'". (Belga)