Retrouvée fortuitement par un plongeur archéologue, reposant par 12 mètres de fond à une cinquantaine de mètres seulement de la célèbre Promenade des Anglais, la bombe a été déplacée avant d'"exploser au large à 2,3 kilomètres des côtes à 08h28", a indiqué la préfecture des Alpes-Maritimes. "Huit plongeurs ont d'abord gratté autour de la bombe pour lui accrocher un petit parachute gonflable à l'aide de sangles et la faire flotter pour la déplacer sans choc." La bombe avait la taille d'une poubelle municipale et contenait 150 kilos d'explosif. D'importantes mesures de sécurité avait été prises pour que l'opération soit sans dommage pour les riverains, invités à quitter leur domicile ou leur hôtel avant 06h30 du matin ou à rester confinés, fenêtres ouvertes et volets clos, en raison du risque de bris de vitres en cas de déflagration. La circulation piétonne et automobile avait été bouclée. Ce type d'opération de déminage en mer est courante, à raison d'environ 200 à 300 en moyenne par an. Toutes ne nécessitent pas un dispositif de sécurité aussi lourd, justifié à Nice par la proximité de la bombe avec le rivage. Moins connu que le débarquement du 6 juin 1944 en Normandie, le débarquement de Provence à partir du 15 août 1944 a été une étape-clé dans la libération de la France et de l'Europe par les Alliés. (Belga)

Retrouvée fortuitement par un plongeur archéologue, reposant par 12 mètres de fond à une cinquantaine de mètres seulement de la célèbre Promenade des Anglais, la bombe a été déplacée avant d'"exploser au large à 2,3 kilomètres des côtes à 08h28", a indiqué la préfecture des Alpes-Maritimes. "Huit plongeurs ont d'abord gratté autour de la bombe pour lui accrocher un petit parachute gonflable à l'aide de sangles et la faire flotter pour la déplacer sans choc." La bombe avait la taille d'une poubelle municipale et contenait 150 kilos d'explosif. D'importantes mesures de sécurité avait été prises pour que l'opération soit sans dommage pour les riverains, invités à quitter leur domicile ou leur hôtel avant 06h30 du matin ou à rester confinés, fenêtres ouvertes et volets clos, en raison du risque de bris de vitres en cas de déflagration. La circulation piétonne et automobile avait été bouclée. Ce type d'opération de déminage en mer est courante, à raison d'environ 200 à 300 en moyenne par an. Toutes ne nécessitent pas un dispositif de sécurité aussi lourd, justifié à Nice par la proximité de la bombe avec le rivage. Moins connu que le débarquement du 6 juin 1944 en Normandie, le débarquement de Provence à partir du 15 août 1944 a été une étape-clé dans la libération de la France et de l'Europe par les Alliés. (Belga)