Selon Federico Coppens, les huit prisonnières ont rédigé un communiqué dans lequel elles expliquent "dans le détail les motivations de leur protestation civique, particulièrement le fait d'être utilisées comme 'simples pièces dans le jeu des négociations en cours'". Le père d'Amaya dit encore avoir informé le consul de Belgique au Panama "lui priant de faire la demande par voie diplomatique d'une visite spéciale pour qu'un médecin indépendant puisse vérifier" l'état de santé de sa fille et de ses co-détenues. Il assure aussi avoir "prévenu trois des députés européens qui ont fait partie de la délégation en visite au Nicaragua en janvier, afin que le Parlement soit informé de cette situation au moment de discuter la résolution prévue sur le Nicaragua". L'étudiante devrait passer en jugement le 1er avril prochain. Son procès a été postposé plusieurs fois. (Belga)

Selon Federico Coppens, les huit prisonnières ont rédigé un communiqué dans lequel elles expliquent "dans le détail les motivations de leur protestation civique, particulièrement le fait d'être utilisées comme 'simples pièces dans le jeu des négociations en cours'". Le père d'Amaya dit encore avoir informé le consul de Belgique au Panama "lui priant de faire la demande par voie diplomatique d'une visite spéciale pour qu'un médecin indépendant puisse vérifier" l'état de santé de sa fille et de ses co-détenues. Il assure aussi avoir "prévenu trois des députés européens qui ont fait partie de la délégation en visite au Nicaragua en janvier, afin que le Parlement soit informé de cette situation au moment de discuter la résolution prévue sur le Nicaragua". L'étudiante devrait passer en jugement le 1er avril prochain. Son procès a été postposé plusieurs fois. (Belga)