Suite à ces suspicions, le parquet de la province du Luxembourg a mis le dossier à l'instruction dans la semaine qui a suivi le scrutin. L'instruction judiciaire, menée par le juge Jacques Langlois, a débouché le mois dernier sur l'inculpation de 21 personnes pour des faits qualifiés de faux en écritures et usage de faux; abus de confiance, avec la circonstance d'abus de faiblesse d'une personne en situation de vulnérabilité; ainsi que participation à une association de malfaiteurs. Le député-bourgmestre de Neufchâteau, Dimitri Fourny (cdH), a été lui-même inculpé.

Tout ceci dans un contexte de résultats serrés puisque selon le décompte, la liste "Agir Ensemble" de Dimitri Fourny, avec 2.363 voix, a décroché 10 sièges (sur 19). La liste "Pour Vous" de son concurrent direct, Yves Evrard (MR), a totalisé 2.117 voix ce qui équivaut à 8 sièges et une 3e liste, "La 3e Piste" a, elle, obtenu 602 voix pour 1 siège. Le basculement d'un siège de la liste "Agir Ensemble" à "Pour Vous" se jouant à 16 voix près; chaque liste étant dans ce cas à égalité.

La procédure administrative de validation du scrutin, indépendante de la procédure judiciaire, et qui est du ressort du gouverneur de province en tant que "juge administratif", a toutefois été retardée par l'instruction judiciaire puisque les documents électoraux avaient été saisis par la justice. Le gouverneur n'a pu finalement y avoir accès que fin mars. En raison de ce délai, le nouveau conseil communal n'a pu être installée à Neufchâteau en décembre et la commune est en situation d'affaires courantes.

Dans le volet de validation administrative, le gouverneur a aussi été saisi de deux réclamations, émanant des listes opposées à celles de Dimitri Fourny, évoquant aussi des suspicions de fraudes aux procurations. Le gouverneur peut désormais les examiner sur base des documents électoraux. Il a toutefois également souhaité que le processus de validation fasse l'objet d'un examen public. Lors d'une première audience le 4 avril dernier, selon un rapport qui a alors été présenté, l'administration régionale wallonne a recensé 57 procurations irrégulières au regard de la la loi électorale pour le scrutin communal du 14 octobre 2018.

Mardi, les différentes parties - à savoir Dimitri Fourny, en tant que tête de liste "Agir Ensemble" ; Yves Evrard et ses colistiers de la liste "Pour Vous" ainsi que Mariline Clémentz, tête de la liste "La 3e Piste" - pourront faire valoir leur arguments, éventuellement via leurs avocats. Les deux listes opposées à Dimitri Fourny demandaient déjà l'invalidation du scrutin du 14 octobre. Mais en marge de la première audience au palais provincial, Dimitri Fourny a annoncé être aussi désormais favorable à l'organisation de nouvelles élections communales à Neufchâteau. La décision de validation du scrutin ou au contraire une décision d'un retour aux urnes devra être rendue d'ici quelques jours par le gouverneur. La date sera annoncée mardi suite à cette seconde audience.

Suite à ces suspicions, le parquet de la province du Luxembourg a mis le dossier à l'instruction dans la semaine qui a suivi le scrutin. L'instruction judiciaire, menée par le juge Jacques Langlois, a débouché le mois dernier sur l'inculpation de 21 personnes pour des faits qualifiés de faux en écritures et usage de faux; abus de confiance, avec la circonstance d'abus de faiblesse d'une personne en situation de vulnérabilité; ainsi que participation à une association de malfaiteurs. Le député-bourgmestre de Neufchâteau, Dimitri Fourny (cdH), a été lui-même inculpé. Tout ceci dans un contexte de résultats serrés puisque selon le décompte, la liste "Agir Ensemble" de Dimitri Fourny, avec 2.363 voix, a décroché 10 sièges (sur 19). La liste "Pour Vous" de son concurrent direct, Yves Evrard (MR), a totalisé 2.117 voix ce qui équivaut à 8 sièges et une 3e liste, "La 3e Piste" a, elle, obtenu 602 voix pour 1 siège. Le basculement d'un siège de la liste "Agir Ensemble" à "Pour Vous" se jouant à 16 voix près; chaque liste étant dans ce cas à égalité. La procédure administrative de validation du scrutin, indépendante de la procédure judiciaire, et qui est du ressort du gouverneur de province en tant que "juge administratif", a toutefois été retardée par l'instruction judiciaire puisque les documents électoraux avaient été saisis par la justice. Le gouverneur n'a pu finalement y avoir accès que fin mars. En raison de ce délai, le nouveau conseil communal n'a pu être installée à Neufchâteau en décembre et la commune est en situation d'affaires courantes. Dans le volet de validation administrative, le gouverneur a aussi été saisi de deux réclamations, émanant des listes opposées à celles de Dimitri Fourny, évoquant aussi des suspicions de fraudes aux procurations. Le gouverneur peut désormais les examiner sur base des documents électoraux. Il a toutefois également souhaité que le processus de validation fasse l'objet d'un examen public. Lors d'une première audience le 4 avril dernier, selon un rapport qui a alors été présenté, l'administration régionale wallonne a recensé 57 procurations irrégulières au regard de la la loi électorale pour le scrutin communal du 14 octobre 2018. Mardi, les différentes parties - à savoir Dimitri Fourny, en tant que tête de liste "Agir Ensemble" ; Yves Evrard et ses colistiers de la liste "Pour Vous" ainsi que Mariline Clémentz, tête de la liste "La 3e Piste" - pourront faire valoir leur arguments, éventuellement via leurs avocats. Les deux listes opposées à Dimitri Fourny demandaient déjà l'invalidation du scrutin du 14 octobre. Mais en marge de la première audience au palais provincial, Dimitri Fourny a annoncé être aussi désormais favorable à l'organisation de nouvelles élections communales à Neufchâteau. La décision de validation du scrutin ou au contraire une décision d'un retour aux urnes devra être rendue d'ici quelques jours par le gouverneur. La date sera annoncée mardi suite à cette seconde audience.