C'est devant un hémicycle très clairsemé que les chefs de groupe, les seuls admis sur les bancs en raison des mesures de distanciation sociale visant à freiner la propagation du coronavirus (Covid-19), ont pris la parole. Entre chaque intervention, le personnel de la Chambre a pris soin de nettoyer la tribune et les micros. Sophie Wilmès recevra bien la confiance de la Chambre dans l'après-midi, comme l'ont confirmé neuf chefs de groupe jeudi matin. Le MR, L'Open Vld et le CD&V, qui siègent dans ce gouvernement, seront ainsi rejoints par le PS, le sp.a, Ecolo-Groen, le cdH et DéFI. La N-VA, le Vlaams Belang ainsi que le PTB ne l'accorderont pas. A l'issue du vote de confiance, le gouvernement Wilmès sera juridiquement de plein exercice sur l'ensemble de ses compétences, même si la Première ministre Sophie Wilmès a promis mardi à la Chambre de ne pas dépasser le cadre des affaires courantes pour les sujets qui ne relèvent pas de la crise du coronavirus. La première ministre a rappelé jeudi son intention de demander à nouveau la confiance au plus tard dans six mois. Bien que de plein exercice, ce gouvernement ne sera pas d'emblée investi de pouvoirs spéciaux. Le vote d'un projet ou d'une proposition de loi à la majorité simple doit avoir lieu. Le président de la Chambre Patrick Dewael a indiqué jeudi ne pas avoir reçu à ce stade de texte en ce sens. Une conférence des présidents est toutefois convoquée à l'issue de la séance plénière. (Belga)

C'est devant un hémicycle très clairsemé que les chefs de groupe, les seuls admis sur les bancs en raison des mesures de distanciation sociale visant à freiner la propagation du coronavirus (Covid-19), ont pris la parole. Entre chaque intervention, le personnel de la Chambre a pris soin de nettoyer la tribune et les micros. Sophie Wilmès recevra bien la confiance de la Chambre dans l'après-midi, comme l'ont confirmé neuf chefs de groupe jeudi matin. Le MR, L'Open Vld et le CD&V, qui siègent dans ce gouvernement, seront ainsi rejoints par le PS, le sp.a, Ecolo-Groen, le cdH et DéFI. La N-VA, le Vlaams Belang ainsi que le PTB ne l'accorderont pas. A l'issue du vote de confiance, le gouvernement Wilmès sera juridiquement de plein exercice sur l'ensemble de ses compétences, même si la Première ministre Sophie Wilmès a promis mardi à la Chambre de ne pas dépasser le cadre des affaires courantes pour les sujets qui ne relèvent pas de la crise du coronavirus. La première ministre a rappelé jeudi son intention de demander à nouveau la confiance au plus tard dans six mois. Bien que de plein exercice, ce gouvernement ne sera pas d'emblée investi de pouvoirs spéciaux. Le vote d'un projet ou d'une proposition de loi à la majorité simple doit avoir lieu. Le président de la Chambre Patrick Dewael a indiqué jeudi ne pas avoir reçu à ce stade de texte en ce sens. Une conférence des présidents est toutefois convoquée à l'issue de la séance plénière. (Belga)