Parmi les universités de notre pays, c'est la KULeuven qui est la mieux classée à la 70e position soit un gain de 14 places par rapport à l'année passée. l'UGent et l'UCLouvain ferment le top 3 belge à la 141e et la 188e position respectivement. L'ULB (207), la VUB (221) et l'UAntwerpen (233) se positionnent également parmi les 250 premiers. Les trois dernières universités belges présentes au classement sont L'UHasselt (471), l'ULiège (480) et l'UMons (entre les places 651 et 700). Au niveau mondial, ce sont sans surprise les universités anglaises et états-uniennes qui trustent le haut de la liste avec le Massachusetts Institute of Technology (MIT), premier depuis dix ans, l'Université d'Oxford en deuxième position et celles de Standford et de Cambridge, ex-aequo à la troisième place. Pour réaliser ce classement, QS s'est basé sur six critères : la réputation de l'établissement auprès des universitaires, sa réputation auprès des gens qui emploient les diplômés, le nombre de citations reçues par les articles de recherche publiés par les différentes facultés, le nombre d'étudiants par faculté, le nombre de facultés à l'étranger et le nombre d'étudiants étranger dans chaque université. Ce genre de classement doit cependant être relativisé, car il en existe plusieurs, réalisés par différents organismes, et tous utilisent des critères différents pour des résultats qui le sont tout autant. (Belga)

Parmi les universités de notre pays, c'est la KULeuven qui est la mieux classée à la 70e position soit un gain de 14 places par rapport à l'année passée. l'UGent et l'UCLouvain ferment le top 3 belge à la 141e et la 188e position respectivement. L'ULB (207), la VUB (221) et l'UAntwerpen (233) se positionnent également parmi les 250 premiers. Les trois dernières universités belges présentes au classement sont L'UHasselt (471), l'ULiège (480) et l'UMons (entre les places 651 et 700). Au niveau mondial, ce sont sans surprise les universités anglaises et états-uniennes qui trustent le haut de la liste avec le Massachusetts Institute of Technology (MIT), premier depuis dix ans, l'Université d'Oxford en deuxième position et celles de Standford et de Cambridge, ex-aequo à la troisième place. Pour réaliser ce classement, QS s'est basé sur six critères : la réputation de l'établissement auprès des universitaires, sa réputation auprès des gens qui emploient les diplômés, le nombre de citations reçues par les articles de recherche publiés par les différentes facultés, le nombre d'étudiants par faculté, le nombre de facultés à l'étranger et le nombre d'étudiants étranger dans chaque université. Ce genre de classement doit cependant être relativisé, car il en existe plusieurs, réalisés par différents organismes, et tous utilisent des critères différents pour des résultats qui le sont tout autant. (Belga)