Neuf corps ont été découvert sdans la province du Nord-Kivu, a indiqué l'administrateur du territoire de Beni, Donat Kibwana: "Leur enterrement a lieu en ce moment". "Il s'agit des otages kidnappés vendredi par des (rebelles) ADF alors qu'ils étaient dans leurs champs", a ajouté ce responsable politico-administratif. Le groupe armé d'origine ougandaise des Forces démocratiques alliés (ADF) est accusé du meurtre de plus de 500 civils depuis novembre, en réponse à des opérations de l'armée congolaise contre leurs bases dans la forêt et la jungle autour de Beni. L'autre épisode a eu lieu samedi dans la province voisine du Sud-Kivu, où une "coalition de groupes armés" a attaqué l'armée congolaise. "Deux militaires ont perdu la vie" dans une attaque de leur position dans le territoire de Fizi (Sud-Kivu, Est), a indiqué dimanche à l'AFP le capitaine Dieudonné Kasereka, l'un des porte-parole de l'armée dans la région. Des violences meurtrières sont régulièrement signalées dans le territoire de Fizi, dans la région de Beni, ainsi que dans les territoires de Djugu et Mahagi, tous deux dans la province de l'Ituri. (Belga)

Neuf corps ont été découvert sdans la province du Nord-Kivu, a indiqué l'administrateur du territoire de Beni, Donat Kibwana: "Leur enterrement a lieu en ce moment". "Il s'agit des otages kidnappés vendredi par des (rebelles) ADF alors qu'ils étaient dans leurs champs", a ajouté ce responsable politico-administratif. Le groupe armé d'origine ougandaise des Forces démocratiques alliés (ADF) est accusé du meurtre de plus de 500 civils depuis novembre, en réponse à des opérations de l'armée congolaise contre leurs bases dans la forêt et la jungle autour de Beni. L'autre épisode a eu lieu samedi dans la province voisine du Sud-Kivu, où une "coalition de groupes armés" a attaqué l'armée congolaise. "Deux militaires ont perdu la vie" dans une attaque de leur position dans le territoire de Fizi (Sud-Kivu, Est), a indiqué dimanche à l'AFP le capitaine Dieudonné Kasereka, l'un des porte-parole de l'armée dans la région. Des violences meurtrières sont régulièrement signalées dans le territoire de Fizi, dans la région de Beni, ainsi que dans les territoires de Djugu et Mahagi, tous deux dans la province de l'Ituri. (Belga)