Ces noms avaient fait l'objet d'un accord jeudi soir lors du conseil d'administration de Finanpart, structure intermédiaire entre la maison-mère Enodia et Nethys. Le trio aura pour mission de mettre de l'ordre dans la société et assurer l'éviction du management actuel. À ce titre, il devra gérer les départs, dont celui du controversé administrateur-délégué Stéphane Moreau. La question de savoir si le management sortant a commis une ou plusieurs fautes graves sera inévitablement posée.

Les démissions des membres du conseil d'administration sortant ont également été actées, et ce en présence de Stéphane Moreau. Les trois "sages" nommés vendredi sont donc Jean-Pierre Hansen, ex-patron d'Electrabel, Laurent Levaux, le président du CA d'Aviapartner, société de services aéroportuaires qu'il a dirigée de 2008 à 2016, et Bernard Thiry, l'ancien patron d'Ethias et président de Resa, le gestionnaire de réseau du groupe liégeois Publifin/Enodia, dont il devra dès lors démissionner.

Les trois administrateurs ont la possibilité de se mettre au travail immédiatement, a indiqué à la sortie de l'AG Jean-Claude Jadot (MR), vice-président d'Enodia. "Mais l'intention est de compléter ce nouveau conseil d'administration par au moins une personne supplémentaire", a renchéri Muriel Gerkens, administratrice Ecolo chez Enodia.

Ce nouveau conseil peut être composé d'un maximum de huit personnes. "Les administrateurs devraient être nommés dans les prochains jours, afin d'organiser rapidement une réunion commune des CA d'Enodia/Finanpart avec Nethys", ont indiqué M. Jadot et Mme Gerkens.

Le PTB avait demandé dans un communiqué diffusé dans la matinée de rejeter les trois nominations, sans succès.

Muriel Targnion salue la nomination des trois nouveaux administrateurs

Muriel Targnion s'est dit "heureuse" de la nomination de Jean-Pierre Hansen, Laurent Levaux et Bernard Thiry comme administrateurs de Nethys. "Ce sont des hommes d'affaires dont les qualités sont reconnues", a réagi la présidente démissionnaire de la maison-mère, l'intercommunale Enodia.

L'assemblée générale de Nethys, qui n'a formellement duré que 18 minutes, hors signature des procès verbaux, a avalisé vendredi la nomination du nouveau trio d'administrateurs qui lui était proposé. Il est composé de Jean-Pierre Hansen, ex-patron d'Electrabel, Laurent Levaux, président du CA d'Aviapartner et Bernard Thiry, ancien patron d'Ethias et président de Resa.

"Je suis heureuse de ce choix", a réagi Muriel Targnion. "J'avais peur que personne n'ose s'y aventurer. Ils n'étaient pas présents (à l'AG). J'ai tenu à les contacter et à leur souhaiter la bienvenue."

Leur mission sera notamment de gérer le départ des membres du management sortant, dont celui de l'administrateur-délégué Stéphane Moreau. "La décision a été prise de mettre fin à leur contrat. Mais en attendant, ils sont toujours en place", a rappelé Mme Targnion. L'une des tâches principale du nouveau CA de Nethys sera de composer la nouvelle équipe managériale. Ce nouveau conseil d'administration de Nethys, qui sera élargi dans les prochains jours à d'autres personnes, devra se réunir rapidement. "Un CA commun avec Enodia/Finanpart doit avoir lieu d'ici le 31 octobre", a précisé Mme Targnion, qui y présentera sa démission annoncée jeudi.

"D'ici là, il faudra trouver mon ou ma remplaçante. Cette personne devra provenir d'une commune et être socialiste", a rappelé Mme Targnion, qui a ajouté qu'elle continuerait à siéger en tant qu'administratrice. Celle qui est aussi la bourgmestre PS de Verviers a souligné que sa démission était motivée par des raisons personnelles. "J'ai exercé ce mandat à titre gratuit depuis deux ans, avec des réunions de CA qui durent entre cinq et huit heures. Je pense avoir travaillé sincèrement pour la sauvegarde du groupe, de l'emploi et des communes."